« Certification ISO 50001 : conférence avec LRQA

Le 28 mars, au PCH Meetings, l’atelier de LRQA exposera les piliers principaux pour la mise en place d’un diagnostic énergétique et d’un système de management de l’énergie selon l’ISO 50001 »

Pour la 9ème édition du salon PCH Meetings, LRQA participe à cet évènement qui rassemble les grands acteurs de l’industrie pharmaceutique, chimique et pétrochimique autour de rendez-vous d’affaires personnalisés et de conférences.

Cet évènement professionnel se tiendra les mercredi 27 et jeudi 28 mars 2013 à L’Espace Tête d’Or de Lyon, et sera une nouvelle fois orienté autour la thématique de l’efficacité énergétique.

Rencontrez LRQA et Lloyd’s Register au stand n°2 :

La Convention d’Affaires vous propose de créer votre planning de rencontres avec des interlocuteurs que vous choisirez vous-mêmes en fonction de vos intérêts, projets et compétences.

Prenez dès maintenant rendez-vous avec LRQA et retrouvez-nous au stand 2 pour une rencontre face à face.

Au plaisir de vous y accueillir pour vous fournir des informations privilégiées et stratégiques par rapport à vos projets de certification ou de formation aux systèmes de management QHSE et de l’énergie !

Pour prendre rendez-vous avec LRQA et profiter d’une invitation gratuite, cliquez ici (https://www.lrqa-formation.com/Formulaires/Formulaire_PCH%20Meetings_nov2012.php5)

En savoir plus sur la norme internationale ISO 50001 (https://www.lrqa.fr/normes-referentiels-services-directives/normes/222978-iso-50001.aspx

Démos gratuites avec manipulation du logiciel de statistiques Minitab sur Paris

Démos gratuites avec manipulation du logiciel de statistiques Minitab sur Paris

Des séances de découverte du logiciel d’analyse statistique des données Minitab seront proposées le lundi 10 décembre sur Paris.

 

 

Inscrivez-vous gratuitement le 10 décembre 2012 aux exercices pratiques sur les postes informatiques équipés de Minitab 16 mis à la disposition des participants :

  • Le matin, de 10 à 12h, l’amélioration de processus d’un centre d’appels
    Création et édition de graphiques
    Analyse de la variance
    Cartes de contrôle
    Capabilités
    Tests d’hypothèses
    Régression
    Séries chronologiques 
  • L’après-midi, de 14 à 16h, l’amélioration du processus de suivi de production de microprocesseurs
    Importation et manipulation des données
    Analyse du système de mesure
    Etat des lieux du procédé
    Cartes de contrôle
    Régression
    Analyse de la variance
    Plan d’expériences

Contactez-nous pour vous inscrire

Source : https://www.minitab.com/.

Contact : info@minitab.fr

Nouvelles normes sur le cacao : la filière française ne veut pas faire chocolat !

Durabilité et traçabilité sont les deux grands axes des futures normes cacao

Suite à la création d’un comité technique européen sur le cacao durable et traçable, AFNOR est chargé d’animer la commission de normalisation. Tous les représentants de la filière française, fabricants, artisans, distributeurs, consommateurs, pouvoirs publics, ONG, organismes de recherche, organismes certificateurs… ont un intérêt majeur à participer à l’élaboration de ces normes pour faire entendre leur voix.

Les normes européennes contribueront à améliorer la durabilité de la filière cacao (clarté et transparence, améliorations des conditions de vie et des revenus des planteurs, et l’éradication du travail forcé et du travail des enfants).
D’ores et déjà, le secrétariat du comité international sur les produits alimentaires (ISO/TC 34) détenu par la France, a tenu à ce qu’un lien étroit soit créé entre les deux instances – européenne (CEN) et internationale (ISO) – sur la question des normes cacao afin de permettre aux pays producteurs, Côte d’Ivoire, Ghana, Equateur, Malaisie… d’être également présents dans les travaux de normalisation menés à l’échelle européenne.

Processus
En novembre 2011, le Comité Européen de Normalisation – CEN – a pris la décision de mettre en place un comité technique dédié au cacao durable et traçable. L’objectif est de pouvoir répondre au mieux aux besoins des producteurs et aux exigences des consommateurs. Les travaux de ce comité devraient aboutir à des normes délivrant des exigences de durabilité et de traçabilité de la production des fèves de cacao et des recommandations aux organismes de certification. Deux réunions du CEN/TC 415 ont déjà eu lieu (mai 2012, septembre 2012).

Une commission de normalisation réunit les expertises indispensables à l’élaboration des normes et documents de référence et nomme les délégués nationaux dans les structures européennes et internationales de normalisation. En participant à une commission de normalisation, les acteurs de la filière peuvent faire valoir leurs intérêts dans l’élaboration des documents normatifs, échanger avec les acteurs du marché, anticiper les évolutions et assurer un suivi efficace de la normalisation européenne et internationale.

Source : https://www2.afnor.org/espace_normalisation/structure.aspx?commid=88909

Prix France Qualité Performance

Placé sous le haut patronage du Ministère en charge de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et présidé par la Fédération des Asso­ciations Régionales de marque MFQ (FAR), le Prix France Qualité & Performance met en valeur les organisations et les entreprises qui s’appuient sur une démarche qualité pour atteindre l’excellence.

La cérémonie de remise des prix se tiendra le 29 novembre dans l’amphithéâtre Pierre Mendes France du ministère des Finances à Bercy.

Qualité Références / Qualityandco.com vous invitent à vous inscrire à la cérémonie de remise des prix qui aura lieu en présence du Président de l’AFQM Claude CHAM  et de Monsieur Arnaud MONTEBOURG Ministre du Redressement Productif.  

Contact : evenements-mfq@mfq-iledefrance.org

L’ADEME et le Réseau CTI renforcent leur partenariat

François LOOS et Christophe MATHIEU, respectivement présidents de l’ADEME (Agence de l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie) et du Réseau CTI (Centres Techniques Industriels), signent un accord cadre afin de renforcer et d’étendre les initiatives dans les différents domaines relatifs au développement au bénéfice des entreprises industrielles.

Cet accord cadre, conclu pour une durée de 4 ans, s’inscrit dans la continuité du précédent accord signé en
2008 qui a permis l’engagement de nombreuses actions conjointes pour le renforcement des activités des
CTI dans les domaines de l’environnement, de l’ éco-conception produits et procédés, l’énergie ainsi que
dans la réduction et le traitement des déchets.

Le Réseau CTI couvre 23 Centres Techniques Industriels forts de 3 200 collaborateurs (docteurs, ingénieurs,
techniciens) et représentant 34 secteurs, 120 métiers dans les industries majoritairement manufacturières.
Partenaires privilégiés des industriels, ils contribuent efficacement à la prise en charge et à la résolution
des questions énergétiques et environnementales auxquelles sont confrontées les entreprises de leurs
secteurs et notamment les PME/PMI

Dans le nouvel accord cadre les différents axes de collaboration des deux signataires portent sur :
 Améliorer les performances énergétiques et environnementales des activités de production
industrielles. . A ce titre, deux thématiques prioritaires : l’amélioration de l’efficacité énergétique, la
prévention et la gestion des déchets ;
 Mobiliser les acteurs industriels pour le développement de produits et d’équipements écoperformants ; notamment suivant deux thématiques : le développement et la diffusion des démarches
d’éco-conception, l’élaboration de méthodologies d’évaluation de l’éco-performance des produits et
équipements ;
 Promouvoir les opérations multi-CTI pour amplifier la mobilisation des entreprises, en fédérant des CTI
par groupe sur des opérations collectives, notamment autour des thématiques : énergie, déchets et
développement de produits éco- performants.
 Soutenir les actions de R&D des PMI
 Former et informer :
o Suivant une démarche réciproque entre les collaborateurs ADEME et CTI
o Vers les entreprises afin d’améliorer la prise en compte des problématiques énergie et
environnement dans le fonctionnement quotidien des entreprises. Dans ce cadre sera
organisée chaque année une conférence «Industrie & Développement Durable».
L’ADEME pourra ainsi apporter son concours financier à certains des projets mis en œuvre au titre de cet
accord cadre soit au Réseau CTI soit aux CTI directement.

Source : https://www.reseau-cti.com/

le Village de l’ergonomie à Paris en décembre

Véritable vitrine consacrée au bien être et à l’ergonomie du poste de travail, « Le Village de l’Ergonomie », qui se déroulera dans le cadre d’Expoprotection, le salon de la prévention et de la gestion des risques, aura lieu à Paris Porte de Versailles du 4 au 7 décembre 2012  pavillon 7.2.

Tous les deux ans à Paris , « Le Village de l’Ergonomie » propose des produits et services dédiés au monde du travail tertiaire, industriel, du secteur privé, des collectivités et administrations, pour une meilleure interaction entre flexibilité, santé, bien-être, intégration, adaptabilité , besoin de repos et productivité.

L’ensemble des participants au « Village de l’Ergonomie » souhaitent mieux appréhender l’impact de l’évolution technologique sur les postes de travail, en vous proposant des outils, des concepts d’agencement et d’aménagement, de « stations » de travail pour une optimisation qualitative de prévention santé, de l’Homme dans son quotidien professionnel;
– gérer l’acoustique, la lumière, les revêtements de sols, l’adaptabilité du matériel, le mobilier et l’outil
de travail ;
– structurer l’espace en prenant en compte les TIC ( technologies de l’information et de la
communication) qui génèrent des mondes virtuels;
– développer des espaces collaboratifs, ou individuels de concentration intense et des lieux de
détente;
– privilégier une gestion responsable dans le respect de l’environnement sur le lieu de travail.

Pour plus d’infos : nicole@ergonoma.com – contact: 02 37 44 04 60

Contact : nicole@ergonoma.com

Développement durable : APAVE reprend RSE France

Société spécialisée dans le domaine de la responsabilité sociétale des entreprises, RSE France intègre le groupe Apave 

En France, même si le décret lié à l’article 225 de la loi Grenelle 2 n’est pas exempt de toute critique, il n’en constitue pas moins un signal fort, encourageant les entreprises de plus de 500 personnes à construire un reporting sincère et pertinent intégrant la thématique du développement durable, reporting qui devra être étayé par une métrique adaptée à l’entreprise et à ses enjeux.

Pour aider les entreprises à crédibiliser et faire reconnaître leurs engagements en matière de Développement Durable/ Responsabilité sociétale des entreprises, RSE France s’appuie sur des référentiels internationaux universellement reconnus et utilisés (ISO 26000, AA1000, GRI, ISAE3000.…) et se veut à la pointe de l’innovation dans ce domaine. 
C’est le sens du partenariat stratégique avec le cabinet d’expertise comptable Compta Durable qui dispose d’une cellule de recherche labellisée par le pôle de compétitivité « Finance Innovation » et dont les principaux travaux portent notamment sur le reporting intégré.

Les principales missions de RSE France :
– La vérification des informations extra-financières des entreprises (sociales, sociétales, environnementales),
– La construction de labels pour les fédérations professionnelles et les territoires,
– La vérification du Reporting intégré (combinant les informations financière et extra-financière, afin de mieux rendre compte de la performance globale) ou l’accompagnement dans la mise en œuvre,
– L’évaluation des engagements RSE dans le cadre de labels.
La gouvernance de RSE France assure la robustesse des méthodes et l’absence de conflit d’intérêt.

La nouvelle équipe dirigeante de RSE France est composée de
Gérard Schoun, fondateur de RSE, directeur des méthodologies et des relations institutionnelles,
Van Phuc Lê, Président et par ailleurs Vice-Président du Conseil d’Administration d’Apave,
Franck Garcia, Directeur général et par ailleurs Directeur commercial d’Apave.

« De par la complémentarité de notre activité avec tous les métiers et expertises d’Apave, c’est donc pour nous une formidable opportunité que de pouvoir adosser le développement de RSE France à celui de ce Groupe référent. Notre savoir-faire pour accompagner les entreprises dans tous les aspects de leur démarche RSE s’inscrit pleinement dans les missions d’Apave », commentait M. Schoun.

Remarque :
Au niveau réglementaire, toutes les entreprises de plus de 500 salariés sont désormais concernées par le reporting de leurs engagements RSE. Le Grenelle 2 de l’Environnement, dans son article 225, validé pour l’essentiel par la Conférence environnementale de septembre 2012, prévoit de nouvelles obligations pour les moyennes et grandes entreprises (soit, en France, plus de 2 500 entreprises de plus de 500 salariés). Elles devront produire un reporting sur les impacts de leur activité en matière environnementale, sociale et sociétale. La sincérité de ces informations devra être vérifiée annuellement par une tierce partie indépendante, accréditée par le COFRAC, Comité français d’accréditation. Le régulateur français a souhaité ainsi être pionnier dans le mouvement général, soutenu par l’Union européenne, vers un reporting intégré.

Recruter un stagiaire en maîtrise des risques

 

Le Mastère Spécialisé Maîtrise des Risques Industriels de MINES Paristech, une formation pluridisciplinaire unique dans le domaine de la sécurité et la maîtrise des risques, vient d’accueillir la  promotion 2012 – 2013.
Si vous avez des missions ou études à réaliser au sein de votre  organisation, un partenariat peut être établi entre l’étudiant, l’entreprise et MINES ParisTech (site Sophia Antipolis) en recrutant un élève de la  promotion 2012-2013 en stage.

La période de stage est de début avril à fin septembre. L’étudiant est suivi par un tuteur industriel et un tuteur académique impliqué dans le suivi de l’étudiant. La mission se conclue par une soutenance de thèse. 

Un numerus clausus assure la qualité du recrutement de la formation

  • Qualité du recrutement qui s’effectue sur dossier, entretiens académiques et industriels.
  • Qualité des enseignements par la disponibilité des personnels du  centre de recherche CRC de Mines Paristech qui supporte cette formation.
  • Qualité du programme pédagogique sur 6 mois de cours (720 heures).


Source : https://www.master-mri.org/

management de crise ou crise du management

Conférence – Débat sur invitation

Le Management a changé… Et vous ?

 Jeudi 22 novembre – Paris – 18h-20h

Management de la crise ou crise du management ?

A l’heure où « faire plus avec moins » devient la règle, la question du management se pose avec une nouvelle acuité. Comment manager sans (s’)épuiser, passer de l’efficacité à l’efficience, de l’autorité à l’engagement, de la surveillance à la bienveillance, de la peur au désir, de la contrainte au plaisir de manager !

 Informations et Invitations :

Clémence RICHARD : crichard@comundi.fr

Sébastien RAMOS : sramos@comundi.fr

 

Source : https://www.comundi.fr/conference/121154/le-management-a-change—-et-vous–.html

Contact : crichard@comundi.fr

ISO 50001 : une vision complète de la norme avec BSI

BSI (British Standards Institution) guide les organismes et les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, dans la mise en œuvre d’un système de management de l’énergie selon la norme ISO 50001.

Dans le cadre des objectifs que s’est fixée la France en matière de réduction de ses consommations
d’énergie et des rejets de gaz à effet de serre, BSI a organisé le 18 octobre dernier, en co-animation
avec CertiNergy, la Conférence Internationale Management de l’énergie ISO 50001. Cette
conférence avait pour objectif de faire prendre conscience des avantages du Management de
l’Énergie en donnant une vision complète de la norme ISO 50001 ainsi que les clés de sa mise en
œuvre.

Question cruciale pour le succès de n’importe quelle activité, le management de l’énergie se fonde
sur l’amélioration continue de la qualité de son management et de son management environnemental. Élaborer une politique, pour une utilisation plus efficace de l’énergie impose de réaliser des économies d’énergie. Cependant, s’engager dans une démarche d’économies d’énergie implique de s’organiser et de la financer. Aussi, « dans le cadre de nos missions, nous nous devons de promouvoir les normes ISO, former des personnes et certifier les entreprises, précisait Marcio Viegas, Directeur Général BSI France, poursuivant : Pour ce faire, nous avons organisé une conférence ayant pour but de promouvoir la norme ISO 50001. Nous avons sollicité CertiNergy, un de nos partenaires opérationnels, afin de démontrer à l’ensemble des acteurs, le potentiel à long terme de la mise en œuvre de cette norme. En tant qu’opérateur intermédié, ayant déjà intégré cette démarche de management de l’énergie, CertiNergy est en mesure d’apporter ses compétences, son expertise et son savoir-faire opérationnel pour fédérer autour de ce sujet ».

L’augmentation du coût des énergies et la prise de conscience des enjeux liés aux émissions de CO2
font de l’énergie un thème prioritaire pour les entreprises. Cependant, comprendre l’intérêt d’une
telle démarche et aller vers sa normalisation demande de la pédagogie. C’est pourquoi, « BSI voulait
donner la parole à une société qui maitrise la démarche d’efficacité énergétique et la mise en place
de la norme ISO 50001 » expliquait Denis Tournikian, responsable du programme ISO 50001 chez CertiNergy.

www.bsigroup.fr
www.certinergy.com

Source : https://www.bsigroup.fr/Services-daudit-et-de-certification/Systemes-de-management/