L’excellence au salon Global Industrie Lyon 2023

La cinquième édition de Global Industrie 2023 se déroulera du 7 au 10 mars à Eurexpo Lyon. Ainsi, l'offre des 2300 exposants répartis dans 15 secteurs et les innovations récompensées par les GI Awards constitueront des leviers techniques permettant aux industriels d'améliorer leur productivité et de répondre à leurs problématiques énergétiques et environnementales.
La Dream Room, le nouveau concept expérientiel créé par Global Industrie

« Je suis particulièrement heureux de prendre la présidence de Global Industrie » a expliqué Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. C’est une concrétisation forte de l’engagement historique de Bpifrance aux côtés des entreprises de la French Fab qui oeuvrent à la renaissance de l’industrie française. Innovation, décarbonation, création d’emploi, développement des territoires… : tous les leviers de la relance sont représentés sur Global Industrie« .

Chaque année, avec les GI Awards, le salon met en valeur les innovations les plus pertinentes fournissant une plus-value dans la production industrielle. Les exposants pourront concourir dans 6 catégories : Technologie de production ; Technologie périphérique ; Transition numérique ; Écoresponsabilité ; Partenariat exemplaire et Jeune pousse.

L’excellence industrielle sera aussi présente avec Golden Tech 2023. Ce concours célèbrera la variété des métiers et les hommes et les femmes qui l’incarnent au quotidien. Déployé sur 4 jours, il devrait être particulièrement intense avec la représentation de 14 rings (vs 9, en 2022), la mise en place d’épreuves autour du thème de l’hydrogène et la présence de 2 concept-cars d’exception. La compétition rassemblera plusieurs candidats (en alternance) au sein de 14 rings représentant des compétences spécifiques. Après avoir pris connaissance de son sujet, 1 heure avant le début de l’épreuve, chaque candidat aura 2 heures pour réaliser son projet. En plus de l’épreuve technique, il devra participer à l’épreuve « Parcours Compétence Industrielle » pour clôturer son passage. Les prix seront remis le vendredi 10 mars, à 13h, sur l’espace des Golden Tech (Hall 4) et récompensera 3 candidats par métier (Or, Argent ou Bronze). Un chèque de 1 000 euros sera donné aux lauréats « Or ». De plus, un prix récompensera le/la lauréat(e) de l’épreuve « Parcours Compétence Industrielle ». Une chance supplémentaire pour tous les candidats de décrocher une médaille.

Par ailleurs, des villages thématiques représenteront une offre spécifique. Ainsi, le Village Métrologie sera organisé près de l’espace du 21e Congrès International de Métrologie effectué avec l’Association de la Mesure industrielle (CFM). Le Village Européen de l’Intelligence Artificielle organisé par la DGE avec le soutien du Hub France IA exposera les dernières avancées en IA destinées à l’industrie. Le Village Start-up connaitra un nouvel élan avec la présence de partenaires comme le Cetim, CSI France, French Tech One, le Réseau des SATT et France Industrie. Dédié aux formations, à l’emploi et aux métiers, l’espace GI Avenir permettra de s’informer sur les secteurs qui recrutent et les métiers d’avenir.

En outre, placée au coeur de la Place des Lumières, la Dream Room est une nouvelle animation mettant à l’honneur l’industrie aéronautique. Elle comprendra un Cube immersif, une animation participative et des démonstrations d’exposants.

De plus, les conférences aborderont les questions liées aux transitions, sous la forme d’éclairages sur des solutions existantes et des retours d’expériences. Elles porteront sur la thématique de « L’industrie se mobilise ». « IA : quelles applications concrètes sans l’industrie 4.0 ? »,  » La réindustrialisation : mode d’emploi » et « Comment mettre en place une stratégie bas carbone ? » en seront des exemples. En complément, Global Industrie réalisera de nombreuses interviews sur le Plateau TV du salon diffusées sur les chaînes digitales GI Channel.

Enfin, à l’issue de la conférence de presse, le directeur général de Bpifrance a déclaré à propos de la qualité et de l’excellence opérationnelle : « En 2009, les gens me disaient que le déficit de la qualité de l’industrie automobile française était irrattrapable. Cela était faux car on l’a rattapé. La nouvelle usine de Sochaux que j’ai visité récemment est aux standards de la qualité. Une belle usine ! Il faut vraiment le vouloir. Cela n’a pas demandé des investissements gigantesques. L’usine de Sochaux a nécessité quelques centaines de millions d’euros d’investissement : ce n’est pas des milliards. Il faut connaitre juste son métier, être ferme sur ses objectifs et être catégorique sur l’exécution. Je crois donc à l’industrialisation. »

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.