Recouvr’up : le label Business Bonnes Pratiques pour aider les entreprises à agir contre les « mauvais payeurs »

Le pourcentage de factures impayées a augmenté de 18,2% depuis le début de l'épidémie pour atteindre près de 23% début juillet. A ces impayés, s'ajoute la problématique des délais de paiement qui privent les PME/PMI de 12 à 15 milliards d'Euros de trésorerie et entraînent la faillite de 40 PME par jour en moyenne. Pour aider les dirigeants à prendre les bonnes décisions et à restaurer la confiance dans les relations d'affaires, la plateforme de recouvrement en ligne Recouvr'Up lance la charte "Les Business Bonnes Pratiques". Cette charte permet de labelliser les entreprises signataires et garantit leur démarche commerciale éthique, transparente et professionnelle.
Lecture : 3 minutes

Pratiquer le “name & shame”, comme le fait déjà Bercy, n’est pas suffisant car cette action se fait a posteriori, quand plusieurs TPE/PME ont connu des difficultés de paiement. En outre, elle s’adressent uniquement aux entreprises auditées, et se base sur un principe de défiance.

Ainsi, Recouvr’up propose la charte et le label Business Bonne Pratiques (BBP). Philippe Bernis, le fondateur, déclare : « Nous voulons modifier la relation d’affaires : le prestataire prend un engagement éthique et responsable en matière commerciale, en contrepartie d’un paiement à l’échéance. » L’idée est de favoriser des relations commerciales de confiance, qui responsabilisent les deux parties.

Les sociétés qui font appel à Recouvr’up peuvent ainsi accepter la charte BBP et labelliser leur entreprise sur une démarche commerciale éthique, transparente et professionnelle. Elles doivent en effet s’engager sur 5 principes fondamentaux d’une bonne relation client/fournisseur :

  • Engagement ferme préalable à tout travail (devis accepté et bon de commande établi) ;
  • Prestation conforme à la demande ;
  • Facturation dans les règles avec un logiciel homologué (respect des dispositions légales en vigueur) ;
  • Paiement de ses fournisseurs et prestataires dans les délais ;
  • Relance de ses factures clients impayées à l’échéance.

Professionnaliser la gestion du poste client

Dès que l’entreprise a accepté la charte « Business Bonnes Pratiques », elle peut alors apposer sur ses factures le label BBP sous forme d’un sticker vert (autocollant ou jpeg téléchargeable), et/ou éditer une attestation à joindre à sa facture. Ce label montre aux clients que, outre l’engagement de son fournisseur dans une démarche éthique et responsable, le paiement est attendu à l’échéance et que la facture est placée sous la protection de Recouvr’Up. Si il y a un défaut de paiement à l’échéance, l’entreprise déclenchera les actions automatiques de recouvrement et réclamer des pénalités pour retard de paiements, avec notamment les stickers BBP coercitifs orange ou rouge apposables sur les relances.

Une plateforme en ligne démocratisant le recouvrement de créances

Avec cette plateforme « nouvelle génération », les entreprises peuvent :

  • appuyer leur demande de paiement : relance automatique d’un cabinet de recouvrement ;
  • réclamer des pénalités de retard : calcul du montant des pénalités de retard et justificatif comptable ;
  • mettre leurs menaces à exécution (procédure judiciaire) de façon simple (aucun prérequis), rapide (en 3 clics) et efficace.

Enfin, son but : en finir avec cette impression de laisser-aller, voire d’impunité en recouvrement de créances, et inciter tous les clients à régler les factures dans les délais.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.