8 lauréats des Prix Nationaux de la Qualité 2022 organisés par France Qualité

En mai dernier, France Qualité, l’organisation représentative de la communauté des professionnels de la Qualité, a décerné des prix aux 8 champions de l’année lors de la Journée française de la Qualité.
Le Prix des Bonnes Pratiques, Catégorie PME :a été attribué à Liphatech.

« Dans les périodes charnières, les organisations ont besoin à la fois d’aller vite et de sécuriser leurs démarches. Plutôt que de réinventer la roue, les lauréats 2022 ont eu recours à des outils bien éprouvés (méthodologie Lean, modèle EFQM, diagramme d’Ishikawa, méthode 5S, approche GANTT, pilotage par les processus, ateliers participatifs…), qui leur auront permis d’atteindre les objectifs retenus dans les temps, de procéder à des transformations voire d’aller au-delà de la mission impartie. Cette année encore, leurs témoignages inspireront de nombreuses organisations aux niveaux régional et national ! » déclare Pierre Girault, Président de France Qualité

Vasa a été primé dans la catégorie Coup de Cœur, Catégorie TPE. Quand cet start-up s’engage dans les démarches Qualité en créant des « processus », les salariés se révèlent encore plus enthousiastes que le fondateur tandis que les investisseurs apprécient la solidité du projet.

Liphatech a reçu, quant à lui, le Prix des Bonnes Pratiques dans la catégorie PME. Grâce à un travail collaboratif sur leur raison d’être, les salariés de cette entreprise spécialisée dans les solutions de contrôle des rongeurs nuisibles, retrouvent la fierté de leur activité et font éclore une nouvelle dynamique collective. 

Par ailleurs, le Prix des Bonnes Pratiques, Catégorie ETI a été décerné au constructeur d’avions régionaux En misant sur la transparence avec ses clients et le Lean, la société a augmenté le niveau de service client de 39 % en quatre ans. 

En outre, le Prix des Bonnes Pratiques, Catégorie Services Publics et associations a été remis au  Centre Hospitalier de Dunkerque / Service de Médecine Intensive et Réanimation. En s’évaluant grâce au « modèle EFQM », le Service de Médecine Intensive et Réanimation du Centre Hospitalier de Dunkerque identifie la nécessité d’étendre la mesure de la satisfaction à l’ensemble de ses parties prenantes, avec comme but de continuer son amélioration continue.  

Les étudiants ont été aussi récompensés. Ainsi, Emilie Soulfour de l’IUT Cergy Pontoise et du Groupe EJ a reçu le Prix des Etudiants Qualité Performance, Catégorie Licence.  Elle a simplifié les procédures de contrôle de la bactérie légionelle. Elle a alors emporté l’adhésion des collaborateurs et a sécurisé l’agrément de EJ Picardie (solutions d’accès pour les réseaux d’eau, égouts, drainage, télécommunication et services). Quant au prix des Etudiants Qualité Performance, Catégorie Master, il a été remis à Stéven Jossotde Polytech Angers et de Safran Helicopter Engines. Cet étudiant Stéven Jossot a optimisé le niveau de conformité d’un document réglementaire de Safran Helicopter Engines (production et maintenance de moteurs d’hélicoptères) en passant de 600 à 300 pages et en simplifiant son processus de mise à jour. Par ailleurs, le Prix des Etudiants Qualité Performance, Catégorie Mastere a été décerné à Léa Mathieu de Kedge Business School et d’Elivie (groupe Santé Cie). Cette étudiante a déployé un outil de mesure global de la satisfaction patient chez le prestataire de santé à domicile et a permis à ses agences d’identifier des points d’amélioration et de conforter le positionnement du patient dans son parcours de soin. 

Enfin, le Lean aujourd’hui, de Jean-Claude Bihr, publié chez Afnor Editions a captivé le jury. Cet ouvrage a obtenu le Prix du Livre Qualité Performance. Il permet de comprendre l’intérêt du Lean et de faciliter sa réplicabilité, avec une remise en question du management « à la française » et « Fabriquer mieux, avec moins de matière et moins d’énergie ».

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.