Assa Abloy investit pour valoriser le savoir-faire industriel français

Le spécialiste mondial des solutions d’accès, Assa Abloy s’est engagé en France dans un projet consistant à relocaliser la production de ses composants zamak sur son site de Longué-Jumelles, dans le Maine et Loire (49). Cette stratégie ambitieuse, visant à pérenniser l’activité et les emplois du site et le savoir-faire industriel français, est soutenue par le plan gouvernemental France Relance. Avec ce programme, le site deviendra un centre d’excellence pour la fabrication des produits de quincaillerie architecturale.
® Philippe Eranian

Longué-Jumelles figure parmi les quatre sites du groupe Assa Abloy en France. Assa Abloy s’attache aussi à faire vivre ce site historique du tissu industriel français, en valorisant le savoir-faire de cette usine spécialisée dans la fabrication de produits de quincaillerie architecturale : poignées et butées de portes, poignées de fenêtre, patères, protection sur sols et murs, mains courantes, etc. Autre caractéristique distinctif, sa fonderie de zamak, l’une des plus grandes en France : cet alliage de zinc et d’aluminium permet de fabriquer des composants techniques et des pièces à la fois de qualité et esthétiques. En outre, le site est triplement certifié Iso : 9001 pour le management de la qualité, 14001 pour le management environnemental et 50001 pour le management de l’énergie.
L’usine produit déjà pour plusieurs marques du groupe Assa Abloy dont Vachette et JPM. Mais Assa Abloy ambitionne de faire de Longué-Jumelles un centre d’excellence pour la quincaillerie architecturale, au sein de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), à travers la R&D et la Fabrication. Le groupe s’est aussi engagé à relocaliser la production de ses composants zamak en France et devrait ainsi contribuer à la pérennisation des emplois. Devenir centre d’excellence permettra de faire rayonner le savoir-faire du site auprès des autres entités à l’étranger.
Avec un volume de production de 1 600 tonnes de zamak par an en 2021, la fonderie présente une réserve capacitaire qui permet de produire à des prix très compétitifs. Pouvant travailler tous les types de composants zamak qui sont actuellement achetés au niveau externe, la fonderie a vocation à fournir toutes les entités du groupe en France ainsi qu’en Finlande, en Suède et en Angleterre.
Pour atteindre ses objectifs, Assa Abloy est en train d’investir dans un centre d’usinage afin d’augmenter sa productivité, ainsi que dans de l’outillage avec notamment la création de nouveaux moules. Par ailleurs, soucieux des conditions de travail de ses salariés, 250 personnes dont 150 en production, le groupe a prévu de développer des moyens ergonomiques afin d’intégrer la charge.
Dans le cadre de la montée en compétence voulue pour la création de ce centre d’excellence, Assa Abloy qui investit chaque année 800 000 euros pour la modernisation de son site de Longué-Jumelles, a décidé un plan d’investissement plus important d’un montant total de 1 247 000 d’euros. Débuté en 2022, ce plan continuera sur 2023.
Pour récolter les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet, le dossier a été soumis au plan France Relance, dont la vocation est d’accélérer les transformations écologique, industrielle et sociale du pays. Ce plan de relance déployé par les pouvoirs publics vise notamment à faire de l’industrie française un pilier de la relance économique, à soutenir sa transformation et sa modernisation. En raison de sa forte valeur ajoutée pour le territoire français, ce projet de
relocalisation a été choisi, et sera soutenu à hauteur de 50 % soit 623 500 €. Cette stratégie de relocalisation engagée par Assa Abloy fait écho aux ambitions du plan France Relance avec un intérêt commun, faire rayonner le savoir-faire industriel français.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.
Sur le même sujet

Thierry Charvet, nouveau directeur Industriel Renault Group

Thierry Charvet, diplômé de l’École Polytechnique, a débuté sa carrière en 1993 chez Renault, à la direction de la Recherche comme ingénieur. En 1996, il rejoint l’usine de Flins afin d’assurer successivement des responsabilités au sein du service Qualité et au département Montage et Tôlerie. En 2006, il devient directeur de projet Mégane puis, en […]

Alliance entre Segula Technologies et Teeptrack pour proposer 15% de gains de performance aux industriels

La mesure précise du degré d’efficacité de la production industrielle est un défi majeur pour tous les secteurs de l’industrie car les pertes de productivité coûtent cher. La mise en place d’indicateurs de performance, basée sur la consolidation et l’analyse des données collectées auprès des machines, des lignes d’assemblage et des ateliers d’une usine, est […]

Cyril Dion : son regard sur les facteurs du changement chez La Poste

Dans ce documentaire d’une vingtaine de minutes, l’auteur, réalisateur et militant écologiste engagé, Cyril Dion, rencontre des acteurs de ce changement. Les deux facteurs, Gisèle et Yohan, expliquent d’abord comment ils intègrent dans leur quotidien ces actions en faveur du climat. Massification des chargements, mutualisation des tournées, voitures électriques et vélo-cargo… : voici des actions […]