Crise du Covid-19 : les sociétés peu digitalisées 2 fois plus exposées à des problèmes qualité critiques

L’année 2020 a été sans précédent pour le commerce mondial, avec une mise sous tension inédite des chaînes d’approvisionnement, notamment en matière de qualité et de conformité. Qima a publié les résultats de son Enquête QIMAone 2021 sur la transformation digitale des supply-chains. La plateforme logicielle Saas, QIMAone développée par Qima à Lille, permet aux marques, distributeurs et fabricants de biens de consommation de digitaliser leurs inspections qualité, afin d'effectuer des importations sûres.
Lecture : 4 minutes

L’Enquête QIMAone 2021 s’appuie sur les réponses de plus de 700 entreprises dans le secteur des biens de grande consommation (alimentaire, textile, électronique …), ayant des supply-chains mondialisées. L’objectif : comprendre leurs enjeux et leur maturité concernant la digitalisation de leur supply-chain. Selon l’enquête, les entreprises qui n’ont pas encore pris le virage du numérique pour gérer leurs approvisionnements ont deux fois plus souffert de problèmes liés à la qualité de leurs produits. La digitalisation s’impose donc comme un atout compétitif de taille dans un contexte du commerce mondial de plus en plus incertain et complexe. Les entreprises qui digitalisent leur processus qualité gagneront des parts de marché.

La qualité produits et la relation fournisseurs au coeur des impacts du Covid-19


Les entreprises ayant un faible niveau de digitalisation de leurs supply-chains ont deux fois connu de problèmes de qualité produits lors de l’année 2020. En effet, 14% des entreprises qui gèrent encore leurs approvisionnements de manière manuelle (reporting papier, tableaux excels disparates …) témoignent avoir eu en 2020, à cause des effets de la pandémie mondiale, des problèmes très sérieux de qualité produits qui ont eu un impact fort sur leur activité. Ce taux diminue à 7% pour les entreprises qui présentent un niveau élevé de digitalisation, soit moitié moins.
« Notre enquête valide ce qui semble tomber sous le sens : lorsque vous gérez des fournisseurs à 10 000 kilomètres, que vos consommateurs sont sans cesse plus exigeants sur la qualité et la conformité de vos produits, et qu’en plus vous devez soudainement faire face à une disruption globale, vous avez tout intérêt à avoir les outils en place permettant de réagir vite pour minimiser les impacts – ce que permet la digitalisation», souligne Sébastien Breteau, Président-Fondateur de Qima. « C’est l’orientation stratégique que nous avons prise en développant QIMAone, afin que tous le acteurs d’un réseau d’approvisionnement, de la marque au fournisseur de matière première, puissent collaborer efficacement à l’amélioration de la qualité produit »
Développée à partir de l’expérience de millions d’inspections réalisées par Qimasur le terrain (dans les fermes, les usines, les entrepôts), la plateforme Saas lancée en 2020 permet désormais à tous les acteurs de la chaîne d’effectue eux-mêmes leurs inspections et audits qualité, et de partager une information fiable, en temps réel, sur la qualité et la conformité des produits.
Si 94% des entreprises sondées dans l’enquête déclarent avoir mis en place certaines actions de digitalisation, leurs niveaux de maturité sont encore très variables, car 56% ont en fait un niveau très faible de digitalisation. Enfin, 6% traitent encore leurs processus qualité via des reporting « papier-crayon ».

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.