Sécurité incendie : les panneaux Solarwatt obtiennent la certification de Classe A

Lecture : 4 minutes

Solarwatt, un des principaux fabricants de panneaux photovoltaïques, a obtenu avec la Commission Electrotechnique Internationale, la Classe A la plus haute certification pour ses panneaux bi-verre selon la norme CEI 61730-2 (UL 790). Elle prouve ainsi la qualité et la robustesse des panneaux double vitrage prémiums répondant ainsi aux exigences de sécurité les plus élevées en cas d’exposition au feu. Une certification qui s’applique à toute la gamme Vision de Solarwatt.

Plus la classification est haute entre A et C (A étant considérée comme la plus haute) plus les propriétaires de maisons et les utilisateurs des bâtiments sont assurés de la meilleure résistance au feu de leur système d’énergie solaire. Durant les tests de performance, les panneaux peuvent être soumis à des vérifications de sécurité comme l’utilisation de feu d’artifice.

« Avec les panneaux Solarwatt, nos clients sont équipés de produits qui répondent aux normes de sécurité très élevées. Avec cette certification incendie classe A, nous le prouvons de manière indéniable. Pour nos partenaires installateurs, cette certification est un argument supplémentaire majeur concernant la technologie bi-verre. », explique Ian Bard, Gérant de Solarwatt France.

Jusqu’à présent, la production des panneaux bi-verres produits dans l’usine Solarwatt en Allemagne, était automatiquement certifiée classe C répondant aux critères de base en cas d’incendie. Après de nombreux tests réussis avec succès, toute la série Vision est désormais passée de la classe C à A. Une fois les tests requis pour la classe A terminés, les panneaux photovoltaïques testés offrent toujours deux tiers de leur puissance d’origine.

Une procédure de test en 2 étapes

La norme CEI 61730-2 décrit les exigences pour les matériaux et composants ainsi que pour l’ensemble du panneau photovoltaïque. Deux tests sont effectués dans le cadre de la procédure de certification incendie des panneaux solaires :
▪ Durant l’essai de propagation de la flamme pour la classe A, la surface du panneau solaire est exposée à une flamme d’une puissance de combustion de 378 kW pendant 10 minutes et sous l’influence du vent. Le laboratoire d’essai l’utilise pour évaluer la propagation de la flamme sur la partie supérieure du panneau et entre la toiture et les panneaux solaires.
▪ Lors du test de combustion, un bloc de bois placé sur le module s’enflamme afin d’observer si un incendie externe sous l’influence du vent fait brûler les modules. Pour réussir le test, aucune pièce incandescente ou brûlante ne doit tomber et les dommages au module doivent être réduits au minimum.

Lire la suite
Qualityandco.com