Transformation digitale : NAE co-finance 4 projets avec le soutien de la Dirrecte Normandie

Retenus dans le cadre de l’action Edene (Expérimentation pour Différencier les Entreprises Normandes par l’Exemplarité) lancée par NAE en avril 2019, quatre projets d’entreprises seront co-financés par NAE grâce au soutien de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). Ces projets ayant pour objectif d'intégrer les technologies 4.0 sont soutenus par les entreprises Chantreuil Mécanique (Picauville, Manche), Gauthier Connectique (Avranches, Manche), Larger (Gaillon, Eure) et Selha Group (Eu, Seine-Maritime). Les investissements atteignent au global 85 000 euros.
Lecture : 8 minutes

Le réseau des acteurs de l’aéronautique, du spatial, de la défense et de la sécurité en Normandie, NAE, a élaboré une feuille de route dont l’objectif est d’accélérer la diffusion chez ses membres des outils numériques qui constituent un levier important de l’excellence opérationnelle. La vocation de l’action  « Edene » est d’accompagner une dizaine d’entreprises en leur permettant à la fois de se former et d’expérimenter un cas pilote en interne en bénéficiant d’un support d’experts et d’un financement de 50% jusqu’à 15 000€ HT de dépenses.

Avec le volet formation, Edene permettra aussi, d’augmenter les compétences des PME afin d’accélerer leur transformation numérique en les rendant autonomes dans le montage et la gestion d’un projet « Industrie du Futur ».

Parmi les projets déposés par les membres, quatre ont été retenus par le comité de sélection Edene pour bénéficier de ce support. Ils se différencient par leur objectif d’intégrer l’outil numérique dans un processus de transformation visant à rendre plus confortable et plus efficient le travail humain avec pour finalité l’excellence opérationnelle.

Chantreuil Mécanique : magasin d’outillages automatisé

Spécialisée dans l’usinage de pièces unitaires et petites séries depuis 30 ans, Chantreuil Mécanique dispose de 33 collaborateurs et connait une forte croissance de son chiffre d’affaires ces dernières années avec 3,4 millions d’euros réalisés en 2019. En pleine expansion malgré la crise, l’objectif de la société est d’améliorer son efficacité opérationnelle, notamment à destination de ses clients grands comptes. Avec 3000 fabrications différentes par an, 20 opérateurs pour environ 1000 références d’outils, la gestion efficiente du magasin d’outils est liée à la bonne tenue des délais. La solution logicielle retenue pour ce magasin d’outillages automatisé présente une interface tactile permettant de gérer automatiquement les commandes et d’agir de manière instantanée sur la gestion des prélèvements, des retours et des réapprovisionnements. Dans son bassin industriel, Chantreuil Mécanique sera ainsi la première PME à avoir cet outil technologique. Le coût total du projet est de 35 800 euros.

Gauthier Connectique : Gestion Electronique des Documents

Créée en 1952, la société spécialisée dans la fabrication de connecteurs et d’accessoires de connecteurs pour milieux sévères, continue sa forte croissance depuis 2011, avec un chiffre d’affaires évoluant de 1,7 millions d’euros à 4,5 millions d’euros en 2019. De plus, son effectif a plus que doublé durant cette période, avec 45 personnes actuellement. L’entreprise a récemment suivi une démarche de dématérialisation avec le but d’atteindre le zéro papier et d’assurer une démarche environnementale vertueuse, de réduire ses coûts, de croître sa productivité et de sécuriser ses informations. Après une expérimentation de gestion électronique documentaire (GED) réalisée sur le cheminement des documents achats jusqu’aux factures prestataires, Gauthier Connectique déployera la GED pour la production et la métrologie. Enfin, le coût total du projet s’élève à 16 219 euros.

Larger : armoire automatisée de gestion d’outils coupants

Crée en 1987, la société Larger est spécialisée dans la mécanique de précision. Travaillant d’abord pour l’extrusion, la pétrochimie, les moules et les réparations de machines, elle s’est orientée vers de nouveaux marchés dès 2009. En 2019, elle a effectué un chiffre d’affaires de 1 783 914 euros. L’entreprise dispose aujourd’hui d’un effectif de 18 personnes et continue une stratégie d’amélioration continue avec la gestion, le traçage, l’anticipation et la réduction des coûts et des postes les plus coûteux, notamment celui des outils coupants. 

Avec l’installation d’une armoire automatisée de gestion d’outils coupants, Larger veut répondre à une problématique prépondérante des machines outils qui disposent chacune de leur propre stock, créant des stocks insuffisants ou trop importants, des pertes, des recherches au quotidien, avec des conséquences importantes sur le temps de livraison et la satisfaction client. Le système d’armoire automatisée de gestion d’outils coupants rendra possible la centralisation et le traçage des outils, l’inventaire et l’optimisation automatisés des stocks. A terme, le but est d’étendre ce système aux moyens de contrôle. Enfin, un coût total du projet : 22 375 euros

Selha Group : Procédures Atelier en réalité augmentée

Depuis plus de 50 ans, Selha Group est spécialisé dans la conception, l’industrialisation et la fabrication de produits électroniques et de solutions de test. En 2019, le groupe a obtenu un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros et a 900 collaborateurs répartis sur 4 sites de production en France & au Maroc. Ses activités se distinguent par une grande diversité de produits fabriqués en petites et moyennes séries, laissant ainsi peu de marge à l’automatisation. D’autant plus que ces produits à forte valeur ajoutée nécessitent également de nombreuses opérations manuelles complexes. Sur ce secteur hautement concurrentiel et international, ce ratio « main œuvre / matière » peut se révéler pénalisant et les leviers de performance sont davantage orientés sur les hommes que sur les machines. 

Ainsi, Selha Group a souhaité mettre à profit la technologie de réalité augmentée afin de transmettre les instructions de travail vers les opérateurs. Le dispositif de réalité augmentée remplacera la documentation traditionnelle (papier ou PDF) afin de rendre les instructions plus dynamiques et ainsi augmenter l’efficacité du contenu dispensé. Dans un premier temps, l’entreprise testera cette technologie au moyen d’un Proof Of Concept sur des cartes client. Le coût total du projet est de 11 000 euros.

Au-delà de l’aide directe apportée à ces entreprises, NAE pourra apporter aux entreprises de la filière des retours d’expérience supplémentaires, au travers de ces cas pilotes, afin d’accélérer leur transformation digitale.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.
Sur le même sujet

Ingerop Life Sciences : un nouveau partenaire pour l’industrie pharmaceutique

L’objectif d’Ingérop Life Sciences est d’assurer une prestation de conseil le plus en amont possible pour accompagner ses clients dans la définition et la mise en oeuvre de leur stratégie industrielle en maîtrisant les différents procédés de production et contraintes réglementaires du secteur. Par ailleurs, Ingérop Life Sciences applique son expertise sur l’ensemble de la […]

L’Administration des douanes décerne à OVRSEA la certification OEA F

Ce label européen reconnu sur la scène internationale (Suisse, Norvège, Japon, États-Unis, Chine et les pays européens), permet de sécuriser la chaine logistique internationale et de lutter contre la fraude et les attentats pour favoriser les échanges internationaux. Les acteurs qui ont obtenu cette certification connaissent des procédures simplifiées et domiciliées et bénéficient d’atouts commerciaux […]

Eric Wolff, Directeur Qualité & EHS Corporate de L’Oréal a remporté le Trophée du Leader Qualité Européen

Eric Wolff commence sa carrière chez L’Oréal dès 1992 comme Ingénieur Qualité – Développement des procédés, puis il monte les échelons jusqu’à devenir le Directeur Qualité et EHS Corporate en janvier 2016. Pour l’ensemble du Groupe L’Oréal, sur un périmètre mondial, il est en charge de la Qualité, de l’Environnement, de l’Hygiène, de la Sécurité […]