La Poste crée un score écologique pour répondre aux attentes de ses clients

Pionnière dans le domaine de la livraison responsable et engagée dans une démarche de neutralité carbone depuis 2012, La Poste, a créé un outil pour accompagner ses clients dans une consommation plus responsable. Le Score écologique permet, en effet, aux clients de La Poste ( particuliers, professionnels) de calculer et diminuer l’impact écologique des envois et réceptions de leurs courriers et colis.
Lecture : 4 minutes
Le vélo cargo facilite les arrêts fréquents et réduit la distance parcourue à pied.

Selon une étude Sociovision réalisée en 2020, 70% des Français pensent que le monde vit une crise écologique sans précédent, 64% qu’il va falloir changer nos comportements et 79% des consommateurs déclarent orienter leur préférence d’achat en fonction de la responsabilité sociale, environnementale et inclusive des produits et des marques.

En développant le Score écologique, La Poste répond aux attentes de ses clients en montrant de façon transparente l’impact environnemental de ses activités de livraison et des choix de consommation de ses clients.

L’outil est basé sur la modélisation de chaque étape du parcours d’envoi et de réception d’un courrier ou d’un colis.

A partir du parcours client décliné en 10 étapes (du choix de l’emballage au mode de livraison), des inducteurs quantifiables d’impact environnemental ont été identifiés.

Le Score écologique intègre aussi dans sa modélisation trois grands domaines d’impact environnemental : le changement climatique (les émissions de gaz à effet de serre), la qualité de l’air (les émissions de polluants atmosphériques) et la circularité (l’éco-conception et la recyclabilité des emballages).

Avec cet outil, il est possible de calculer son score pour un envoi ou une réception en France Métropolitaine et intra Territoires Ultra Marins. Le score évoluera prochainement car les envois vers les outre-mer et l’international seront aussi évalués.  

Un outil concret, visuel et simple d’utilisation

Le score écologique est disponible sur le site de La Poste : https://www.laposte.fr/score-ecologique.

Après avoir complété un questionnaire (moins de 10 questions) relatif à leur envoi ou réception, les clients acquièrent un score : de A (le moins d’impacts environnementaux) à E (le plus d’impacts).

Le score obtenu est le résultat global des impacts environnementaux sur l’ensemble du parcours client d’un envoi ou d’une réception d’un courrier ou d’un colis.

Le score concerne soit les activités directes de La Poste telles que la collecte, le tri, le transport, le mode de livraison, soit le comportement du client tel que par exemple, le choix de l’emballage, le mode de déplacement du client expéditeur afin d’envoyer son colis ou sa lettre au bureau de poste, et aussi le mode de déplacement du client destinataire pour récupérer son colis.

A chaque étape du parcours, des conseils sont donnés aux clients pour améliorer leur score et diminuer leur empreinte environnementale.

Un outil pédagogique au service de ses clients

Le transport postal des livraisons est déjà plus vertueux avec l’utilisation de véhicules électriques, du chargement optimisé des camions, d’utilisation d’énergies renouvelables, etc….

En outre, La Poste veut informer et sensibiliser les clients, particuliers et professionnels, sur les bons gestes à adopter. Cet outil inédit permettra aux clients d’évaluer et de diminuer l’empreinte écologique de leurs envois et réceptions de courriers et de colis avec La Poste.

Ce score environnemental, créé avec l’Ademe, Ecoact et le WWF France, s’inscrit dans la volonté de contribuer à des modes de consommation plus responsables et éthiques.

Enfin, face aux défis environnementaux actuels et à venir, le groupe La Poste s’est fixé une ambition forte : avoir un impact positif et être un acteur transformant en accompagnant ses clients particuliers, entreprises et collectivités vers un monde plus durable.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.
Sur le même sujet

Et vous, comment voyez-vous la Nouvelle Qualité de demain ?

La « Nouvelle Qualité  » serait si prégnante que nombre d’acteurs au sein des organisations feraient de la qualité sans s’en rendre compte ; Une nouvelle qualité qui ne dit pas son nom,  bien présente, et tournée vers l’expérience des parties prenantes, touchant aux fonctions connexes comme la RSE ou même la cybersécurité. Comment les acteurs socio-économiques […]