Retour d’expérience et témoignage avec la DRH de l’entreprise ELSY

Bénédicte Rougelot, Directrice des Ressources Humaines d'ELSY répond aux questions de Jacky Lassalle, ingénieur et consultant Qualité et spécialiste des approches processus.
Lecture : 3 minutes
Benedicte-Rougelot, directrice des Ressources Humaines d'ELSY

Jacky Lassalle : « Bonjour Madame Rougelot, merci de m’accorder cet entretien. En tant que Directrice des Ressources Humaines, comment appréciez-vous la démarche QSE de votre entreprise ? »
Bénédicte Rougelot : « Bonjour ! En premier lieu, je constate que le système QSE a renforcé notre rigueur, nous a apporté plus de fluidité dans les échanges professionnels et au niveau social également. De façon globale, une plus grande sérénité est perceptible en ce qui concerne le fonctionnement de l’entreprise. »

JL : « Cela semble globalement positif ! Et de manière plus précise, avez-vous des retours d’informations des collaborateurs au sujet de ces démarches QSE ? »
BR : « Oui, pour favoriser la communication et la sensibilisation du personnel à la qualité et à la sécurité, nous abordons ces sujets lors des entretiens individuels annuels. Nous cherchons à recueillir les perceptions des salariés sur les démarches MASE et ISO 9001, notamment en les invitant à s’exprimer sur leurs complémentarités et différences, sur leurs apports au quotidien ainsi que sur les éventuels freins ou difficultés d’application. »
JL : « Très intéressant ! Et quels sont les enseignements que vous tirez de ces échanges ? »
BR : « Concernant le premier point, une majorité des personnes fait la distinction entre les domaines sécurité-environnement et qualité, bien que notre choix de constituer un système intégré QSE vise aussi à ne pas chercher à les distinguer dans leurs mises en œuvre quotidiennes.
Pour les apports et difficultés, les retours sont corrélés aux fonctions des répondants. Les managers perçoivent plus aisément les apports et les bénéfices en termes de pilotage des activités, de rigueur de fonctionnement et d’amélioration continue. Les techniciens de terrain, automaticiens, opérateurs-câbleurs en atelier ou sur chantiers, évoquent plus spontanément les contraintes, notamment documentaires, liées aux apports, le revers de la médaille en quelque sorte, telles que les pratiques d’enregistrement des tâches et des résultats à des fins de traçabilité, souvent considérées comme source de perte de temps …
On peut noter que la posture des managers et des pilotes de processus est fondamentale, en tant que support aux équipes opérationnelles pour engager les améliorations par la bonne prise en compte des retours d’expériences, y compris des dysfonctionnements.
« 

Suite de l’article avec le témoignage de Laurent Jeantet Chargé d’Affaires et pilote de processus d’Elsy.

Lire la suite
Olec Kovalevsky – Réseau Qualité TPE PME
Consultant-formateur, gérant d'Avantage Qualité et membre fondateur du réseau Qualité TPE-PME