Un label soutenu par le gouvernement pour les chargeurs écoresponsables

Face à l’urgence climatique, le secteur des transports accélère sa transition énergétique et écologique : le Programme EVE (Engagements Volontaires pour l’Environnement – Transport et Logistique), porté par l’Ademe, Eco CO2 et les organisations professionnelles du secteur (AUTF, CGF, FNTR, FNTV, OTRE, Union TLF) et soutenu par le Gouvernement, lance le label FRET21 pour les chargeurs. Ce dernier matérialise la reconnaissance et la valorisation d’un haut niveau de performance énergétique et environnementale, et de maîtrise des données de l’activité transport et logistique.

Le programme EVE accompagne les entreprises dans la réduction de leur impact environnemental  dans leur activité de transport et logistique. Il déploie trois dispositifs à destination des transporteurs  (Objectif CO2), des chargeurs (FRET21) et des commissionnaires de transport (EVcom).  

Un label officiel des donneurs d’ordres pour une logistique éco-responsable 

Le dispositif FRET21, créé en 2015, accompagne les entreprises agissant en qualité de donneurs  d’ordres dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de leur activité transport et  permet d’intégrer l’impact des transports dans leur stratégie RSE. A ce jour, 260 entreprises sont  engagées. 

Désormais, les chargeurs peuvent être labellisés FRET21. Ce label officiel permet de reconnaître et de valoriser un haut niveau de performance énergétique et environnementale, et de maîtrise des  données des entreprises de leur activité transport et logistique. Il permet aussi de se positionner par  rapport aux meilleures pratiques du secteur. Il compléte aussi le dispositif FRET21 du Programme EVE et contribue à l’atteinte des objectifs  fixés par la France dans sa Stratégie Nationale Bas-Carbone. Son objectif est de viser -28%  d’émissions de GES d’ici 2030 et la décarbonation complète du secteur du transport en 2050. On  note aujourd’hui que les entreprises engagées dans le dispositif diminuent en moyenne leurs émissions de GES de 9,4%, alors que le seuil minimal demandé est de 5%. 

Comment obtenir le Label FRET21 ?

L’entreprise, pour pouvoir prétendre au label, doit répondre à 7 conditions permettant de s’assurer de la maturité de la démarche. Ensuite, les données et les pratiques de l’entreprise candidate à la labellisation sont évaluées en 12 critères de notation par des auditeurs indépendants. Qualité des  données disponibles, prestataires engagés, part de modes alternatifs à la route et d’énergies  décarbonées dans le mode routier… : ces critères de notation sont applicables à tous  secteurs d’activités. 

Une fois sensibilisée à la démarche, la société se prépare à la construction de son dossier de  candidature au label. Elle peut être accompagnée par Eco CO2 ou par un prestataire référencé FRET21. Puis la candidature est examinée en comité de labellisation par les co-porteurs du programme (Ademe, Eco CO2 et l’AUTF, organisation professionnelle représentant les chargeurs) et le  Gouvernement (ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et le ministère  de la Transition énergétique) afin de valider son obtention. Le label est attribué pour une durée de 3 ans par le comité de labellisation du programme. 

Les premières entreprises labellisées FRET21 

Huit entreprises, de taille et de secteur variés, ont déjà obtenu un haut niveau de performance  qui leur ont permis de recevoir le label et de valoriser le travail et l’engagement de l’ensemble de leurs équipes : Boulanger, Eqiom, France Boissons, Gémo, Leroy Merlin, RSB, Isover et Placo (groupe Saint  Gobain) et Société des Carrières de Vignats et de Normandie. Certaines d’entre elles sont engagées depuis plusieurs années dans le dispositif FRET21. Soutenues  dans leur démarche volontaire de réduction des émissions de GES, elles ont été dotées d’outils pour  mesurer et piloter leurs émissions, d’une méthodologie d’actions et d’un accompagnement personnalisé par des chargés de missions Eco CO2 ou des prestataires référencés FRET21.  D’autres sociétés sont en cours de processus de labellisation d’ici la fin de l’année. Pour candidater, les entreprises peuvent prendre contact auprès de l’AUTF ou d’Eco CO2.  

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.